JOSEPH ELKOUBY, Stratège de la Communication

JOSEPH ELKOUBY

Stratège de la Communication

JOSEPH ELKOUBY

Stratège de la Communication

La vérité bien dite...

Non, je ne viens pas du Kenya et non, je n’y suis jamais allé. Et ne me demandez jamais quand nous nous sommes rencontrés. Mais comme le sujet est sur la table… je suis né et j’ai grandi dans le sud de la petite île de Saint-Martin, ce qui fait de moi un citoyen néerlandais. J’ai déménagé au Canada il y a 7 ans et je ne me considérerai probablement jamais comme un Canadien. Vous pouvez aussi me voir passer toute la journée sur Instagram (c’est mon boulot!), et si nous commençons à partager des mèmes, alors ce sera l’#amour vrai.
LINDSAY SULLIVAN, Superviseur de Compte

LINDSAY SULLIVAN

Superviseur de Compte

LINDSAY SULLIVAN

Superviseur de Compte

La vérité bien dite...

Quand un de mes anciens collègues mentionnait mon nom (Linds) dans ses messages ou courriels, l’autocorrecteur le changeait parfois pour « Linda ». C’est arrivé si souvent que c’est devenu un surnom, une sorte de pseudonyme, et ça demeure encore aujourd’hui ! À mon ancien bureau, tout le monde m’appelait Linda, j’ai voulu raconter l’histoire à mes amis et elle est devenue très populaire. Même mes parents ne corrigent pas un message qui parle de Linda, ils trouvent juste cela hilarant.
RAPHAEL MORAES, Administrateur Principal du Système

RAPHAEL MORAES

Administrateur Principal du Système

RAPHAEL MORAES

Administrateur Principal du Système

La vérité bien dite...

Après mon diplôme universitaire, mon premier emploi a été chez Federal Express. Une de ces compagnies de messagerie qui utilise les avions de passagers. Je devais prendre 10-15 vols intérieurs (Inde) et internationaux par mois. Une fois, j’ai dû prendre l’avion pour arriver à Hong Kong à 9 h le matin et mon vol de retour était prévu à 22 h. Mais l’avion a eu un problème de moteur avant le décollage à Bombay et nous avons pris un retard de 9 heures. Nous avons donc atterri à Hong Kong à 18 h, j’ai transmis tous les bagages chez Fedex et j’ai repris le même avion pour le retour, sans bagages. Lorsque je suis arrivée à Bombay, le douanier a trouvé ça très suspect que je n’aie aucun bagage et j’ai été interrogée par de nombreux douaniers qui ont vérifié très consciencieusement afin de s’assurer que je n’étais pas un trafiquant d’or ou de drogues.
PEDRO RODRIGUES, Artiste graphique

PEDRO RODRIGUES

Artiste graphique

PEDRO RODRIGUES

Artiste graphique

La vérité bien dite...

Passionné par les voitures, j’ai été transféré dans une école spécialisée en mécanique automobile pour me rendre compte à mon arrivée que toutes les classes étaient déjà remplies. Il n’y avait de place que dans la classe d’imprimerie. C’est là que tout a commencé, par la création et l’impression de dépliants pour l’école. Encore aujourd’hui, je suis fasciné lorsque je vois une affiche que j’ai contribué à créer.
ADRIAN SUVA, Senior digital designer

ADRIAN SUVA

Senior digital designer

ADRIAN SUVA

Senior digital designer

La vérité bien dite...

J’ai fait mes études postsecondaires à l’Université de l’Alberta, à Edmonton. J’ai commencé dans le programme des beaux-arts, mais après la première année, j’étais effrayé par la perspective de devenir un artiste sans le sou. À ma deuxième année, j’ai décidé de me réorienter vers le design graphique.
CORDELL VOS, Media Strategist

CORDELL VOS

Media Strategist

CORDELL VOS

Media Strategist

La vérité bien dite...

Il y a quelques années, un de mes amis m’a donné la piqûre des beaux stylos, le genre qui vous amène à effectuer des périples aux quatre coins de la ville pour trouver des magasins qui en vendent. Au printemps 2017, j’ai été forcée d’admettre que j’étais devenue véritablement obsédée par ces stylos lorsque je suis revenue d’un voyage en Suisse et en Italie avec non pas une, ni deux, mais avec trois plumes fontaines très dispendieuses et une montagne d’accessoires. Et la cruelle ironie par rapport à cette collection de stylos : j’ai une épouvantable écriture en pattes de mouche.
BRENDAN CRUZ, Digital Strategist

BRENDAN CRUZ

Digital Strategist

BRENDAN CRUZ

Digital Strategist

La vérité bien dite...

Pendant le premier mois où j’ai vécu à Calgary, j’ai acheté des roues de la mauvaise grandeur pour ma voiture, je l’ai démolie, j’ai vécu mon premier cambriolage de voiture et j’ai eu un coup de bâton de hockey au visage. Côté positif : maintenant, j’ai une photo de permis de conduire géniale.
SHAIJA THAYIL, Gestionnaire, Rapports et conformité

SHAIJA THAYIL

Gestionnaire, Rapports et conformité

SHAIJA THAYIL

Gestionnaire, Rapports et conformité

La vérité bien dite...

Déjà enfant, j’étais passionnée par les pays étrangers, car je lisais beaucoup de livres de voyages. Plus tard, quand je me suis mise à voyager, j’ai réalisé qu’il valait mieux visiter un lieu une fois que de lire sur le sujet des milliers de fois. Les voyages brisent la routine et ajoutent du piquant à la vie. C’est peut-être ce besoin d’aventure qui m’a incitée à vivre au Canada. Je crois qu’il est toujours possible d’obtenir ce que l’on désire. Il suffit de le vouloir vraiment.
SONYA MONTAQUE, Gestionnaire d'acquisition de talent

SONYA MONTAQUE

Gestionnaire d'acquisition de talent

SONYA MONTAQUE

Gestionnaire d'acquisition de talent

La vérité bien dite...

J'ai gaspillé une partie de ma jeunesse à regarder la télévision et les films. À l'âge de 8 ans, je pensais avoir vu tous les films au monde ! Maintenant, je sens que j’ai un peu évolué; je ne lézarde plus autant devant la télé. J'ai découvert que j'aime aussi marcher sur les plages, faire de l'escalade et passer mes soirées à peindre ou à déguster du vin entre amis. J'apprécie toujours une bonne comédie ou un film de combat de cape et d'épée de temps en temps, mais je n’ai qu’une seule devise : On ne vit qu’une seule fois !
NADINE GAD, Directrice de compte

NADINE GAD

Directrice de compte

NADINE GAD

Directrice de compte

La vérité bien dite...

Je suis née en Abitibi, j’ai été élevée par des parents égyptiens, je suis mariée à un bel Italien, j’ai étudié en criminologie, je travaille en publicité. J’adore les voitures. Qui suis-je ?
BRITTANY METRO, Assistant Administratif pour Médias

BRITTANY METRO

Assistant Administratif pour Médias

BRITTANY METRO

Assistant Administratif pour Médias

La vérité bien dite...

Quand j'avais 14 ans, ma famille est parti en vacances au Cuba. Nous avons rencontré une autre famille en vacances là-bas en même temps que nous. Je ne suis généralement pas du genre à faire des choses folles, mais ça faisait une semaine qu'on regardait atterrir sur notre plage des parachutistes en saut libre. Le père de la famille que nous avions rencontrée nous disait que lui et son fils allaient faire pareil le lendemain. Essayant d'être cool, j'ai dit que je ferais bien un saut en parachute (mais en vrai je ne voulais vraiment pas). Mon père m'a réveillée à 6h le lendemain et m'a dit que Barry (le père qu'on a rencontré sur la plage) m'a acheté un billet pour faire un saut avec lui et son fils. Je ne pouvais pas faire marche arrière, donc j'ai pris un tas de Gravol et Pepto et j'ai fini par y aller. Ma mère était très fâchée que mon père me laissait y aller. L'avion duquel on a sauté n'avait pas de portes, on aurait dit qu'il allait s'écrouler. C'était l'une des expériences les plus cool de ma vie, j'ai atterri sur la plage à côté de ma mère et ma soeur qui pensaient que je n'allais pas le faire! Je ne l'ai pas refait depuis.
CLAIRE MORAND, Chargé de compte

CLAIRE MORAND

Chargé de compte

CLAIRE MORAND

Chargé de compte

La vérité bien dite...

Lors d'un voyage en Europe, j'ai découvert un excellent moyen de rencontrer de nouvelles personnes. Quel que soit le pays dans lequel je me trouvais ou la langue parlée, j'ai appris à dire "Proost" en Amsterdam, "Sláinte" en Irlande, et "Salud" en Espagne. Peu importe où vous êtes et avec qui, santé dans toutes les langues ont le pouvoir de nous unir tous. Santé!
SOPHIE LAFRAMBOISE, Chargé de compte

SOPHIE LAFRAMBOISE

Chargé de compte

SOPHIE LAFRAMBOISE

Chargé de compte

La vérité bien dite...

Ayant vécu à Montréal, Toronto, Kilkenny, Londres, Hong Kong, et à Copenhague, j'aime travailler avec des gens du monde entier et je suis continuellement inspirée par des cultures différentes. Il s'avère que la meilleure façon d'en apprendre plus sur soi-même c'est d'apprendre plus sur les autres!
ALLY MONTGOMERY, Chargé de compte

ALLY MONTGOMERY

Chargé de compte

ALLY MONTGOMERY

Chargé de compte

La vérité bien dite...

Une fois LeBron James m'a dit qu'il aimait bien mes lunettes, me libérant ainsi de 20 ans de manque de confiance adolescente.
VANESSA BIRZE, Productrice senior

VANESSA BIRZE

Productrice senior

VANESSA BIRZE

Productrice senior

La vérité bien dite...

Je suis allée à l’université pour étudier la criminologie. J’ai abandonné. Je suis allé au collège pour étudier la publicité. J’ai abandonné deux fois. Une décennie (ou deux) plus tard, me voici en production. Je ne pourrais pas être plus heureuse. Bien que je sois toujours intriguée (voire obsédée) par les vrais crimes et que je passe vraiment beaucoup de temps à lire sur les tueurs en série.
DENNIZA GARO, Rédacteur de contenu

DENNIZA GARO

Rédacteur de contenu

DENNIZA GARO

Rédacteur de contenu

La vérité bien dite...

Pendant un temps, j’ai souhaité devenir professeur d’anglais en Corée. En 2015, j’ai donc déménagé à Séoul pour étudier le coréen à l’Université EWHA. Mon projet n’a pas fonctionné et après un an, je suis retournée aux Philippines. Mais j’ai rencontré des gens vraiment intéressants, j’ai vécu dans l’une des meilleures villes du monde, et je n’échangerais cette expérience pour rien au monde. Et, oui, quoique j’écorche un peu la langue, je peux parler coréen… s’il y a des intéressés...
MARISSA BERGOUGNOU, Monteur hors-ligne

MARISSA BERGOUGNOU

Monteur hors-ligne

MARISSA BERGOUGNOU

Monteur hors-ligne

La vérité bien dite...

Quand j’étais petite, ma grande sœur avait inventé un jeu : je devais lui ramener ce qu’elle me demandait, et elle me récompensait avec un Cheerios. J’ai grandi et elle a inventé différentes version du jeu. Par exemple, celui du bébé dragon : lorsque le jeu commençait, j’étais un œuf et je devais ensuite me transformer en bébé dragon. Elle faisait alors semblant d’être enthousiaste pour que je continue à m’intéresser au jeu. J’ai donc continué à accepter des Cheerios pour mon travail, au lieu de demander de l’argent.
GEOFF LUNDELL-SMITH, Rédacteur médical

GEOFF LUNDELL-SMITH

Rédacteur médical

GEOFF LUNDELL-SMITH

Rédacteur médical

La vérité bien dite...

J’ai déjà travaillé au pôle Nord et j’ai eu l’occasion de faire une courte baignade dans l’océan Arctique – l’eau était à -4 degrés Celsius et nous étions autorisés à n’y rester qu’une seule minute. On nous a dit de ne pas nous mettre la tête sous l’eau, mais je dois admettre que j’étais curieux et que j’ai presque essayé. Je n’ai jamais eu aussi froid de ma vie, mais c’était assurément rafraîchissant.
FERGUS CHAN, Adjoint, administration des médias

FERGUS CHAN

Adjoint, administration des médias

FERGUS CHAN

Adjoint, administration des médias

La vérité bien dite...

Selon la rumeur, il aurait été champion de Skee-Ball (jeu d’arcade) de sa ville et aurait déjà mangé 20 crêpes dans un Denny’s. Mais rien de tout ça n’est arrivé à la personne sur laquelle vous venez de cliquer. En fait, ce gars, c’est juste un autre asiatique qui est allé à l’école de comptabilité. Désolé de vous avoir fait perdre votre temps et bonne journée!
JALEN SIMMS, Coordonnatrice de production

JALEN SIMMS

Coordonnatrice de production

JALEN SIMMS

Coordonnatrice de production

La vérité bien dite...

Une fois, j’ai essayé d’aiguiser mon petit doigt parce que je pensais que ce serait cool d’avoir un doigt pointu... Ce n’était pas cool et c’était extrêmement douloureux.
NEILL BROWN, Directeur général

NEILL BROWN

Directeur général

NEILL BROWN

Directeur général

La vérité bien dite...

expression anglaise signifiant « réglé à l’avance »). Apparemment, cette expression tire son origine des herbes vendues dans les magasins des herboristes – en opposition aux herbes en croissance. Au figuré, on parle donc d’herbes prêtes à l’emploi, sans fraîcheur et sans spontanéité; de plus, a priori, cette expression signifie également « que l’on peut former ». J’ai alors dû chercher sur Google ce que signifiait « a priori », et je suis toujours immergé dans ce puits sans fond…
ANDREW BROWN, Superviseur de compte numérique

ANDREW BROWN

Superviseur de compte numérique

ANDREW BROWN

Superviseur de compte numérique

La vérité bien dite...

J’ai construit mon premier site web – pour une assez grande entreprise – lorsque j’avais 14 ans. À l’époque, j’étais tout à fait ravi de prendre congé de mon emploi à temps partiel le temps d’un été et de me concentrer sur cette activité lucrative. Je me souviens du sentiment de fierté absolue que j’avais ressenti lorsque j’ai eu terminé. Cependant, quand je repense à ça maintenant, je me rappelle que j’avais construit l’ensemble du site sur un fond noir avec d’épouvantables couleurs néon. De plus, les boutons étaient couverts de dégradés horribles et je leur avais donné des effets de biseau surdimensionnés. Même si Internet était une bête très différente à l’époque, je ne suis pas sûr que ce soit une bonne excuse.
ALYSSA CRNKOVIC, Assistante administrative, médias

ALYSSA CRNKOVIC

Assistante administrative, médias

ALYSSA CRNKOVIC

Assistante administrative, médias

La vérité bien dite...

Je suis passionnée par Disney. C’est une vraie obsession. J’ai été à Disneyland quatre fois entre 1999 et 2007, et à Disney World deux fois en 2014 et 2015. En 2016, j’ai passé ma lune de miel sur une croisière Disney, et maintenant je n’ai qu’une seule idée en tête : planifier le premier voyage à Disneyland de mon fils!
VINICIUS TYSZLER, Directeur de compte

VINICIUS TYSZLER

Directeur de compte

VINICIUS TYSZLER

Directeur de compte

La vérité bien dite...

Je suis né et j’ai grandi dans la trépidante et magnifique ville de Rio de Janeiro au Brasil (oui, Brasil avec un « a » comme on le dit en portugais). J’ai tout laissé derrière moi et je suis parti m’installer dans la belle – et incroyablement froide – ville de Toronto, pour laquelle j’ai eu un véritable coup de foudre. Je me suis marié et je n’ai plus voulu partir. Pourtant je suis parti. Je suis retourné au Brasil. À ma grande surprise, j’ai adoré le temps que j’y ai passé. J’ai vécu et travaillé pendant/pour la Coupe du Monde et les Jeux olympiques. C’était incroyable! Mes deux petits garçons canado-brésiliens y ont vu le jour. Et je suis rentré à la maison. Et oui, Toronto, c’est chez moi!
THEO WOLSKI-DAVIS, Directrice de compte

THEO WOLSKI-DAVIS

Directrice de compte

THEO WOLSKI-DAVIS

Directrice de compte

La vérité bien dite...

Au milieu des années 2000, j’ai rencontré Drake dans un club — c’était avant que démarre sa carrière musicale solo, mais il était déjà connu pour sa collaboration avec Weezy. J’étais un peu pompette, mais vraiment confiante. Je SAVAIS que je devais parler à l’icône de Degrassi. Je me suis donc dirigée vers lui et j’ai dit « Oh mon Dieu ! Wheels ! Je t’adorais dans Degrassi ! », ce à quoi il a répondu : « Je jouais Jimmy. Wheels était le surnom de Neils, un gars blanc avec une coupe Longueuil ». Accablé et clairement plus ivre que je pensais, je suis repartie avec la certitude que je ne reparlerais plus jamais à Drake.
ERICA GIORGIONE, Auteure de contenu

ERICA GIORGIONE

Auteure de contenu

ERICA GIORGIONE

Auteure de contenu

La vérité bien dite...

Je me considère comme une aficionado de musique. J’écoute de la musique en ce moment même, pendant que j’écris ou que je travaille, j’écoute de la musique en me levant, en allant au travail, en rentrant chez moi, et bien sûr, pour m’endormir. J’aime tous les styles de musique (avec quelques rares exceptions). Le rock et la musique classique sont mes styles musicaux préférés. Deux anecdotes amusantes : 1) je ne joue d’aucun instrument (pas même de ceux qu’on est obligés d’apprendre à l’école), 2) pendant l’été 2018, je suis allée à plus de 6 concerts (mon record personnel).
KRISTIE BAXTER, Vice-présidente, directrice des opérations

KRISTIE BAXTER

Vice-présidente, directrice des opérations

KRISTIE BAXTER

Vice-présidente, directrice des opérations

La vérité bien dite...

Les quelques années d’expérience cumulées en agence m’ont donné un peu de cheveux gris. J’ai connu des hauts et des bas et tous les moments de plaisir qui en découlent. J’ai rencontré mon mari et de nombreux amis grâce à l’industrie et acquis un goût pour la rigueur et l’efficacité. J’ai également eu le plaisir d’observer des gens formidables accomplir de grandes choses. Lorsque je ne joue pas avec des rapports, vous me retrouverez en compagnie de mes deux filles, organisatrice de fêtes thématiques ou à des compétitions de toutes sortes où j’ai convaincu mes amis d’y participer, pourvu que j’en ressorte gagnante !
ALLISON CLARKE, Chargée de compte

ALLISON CLARKE

Chargée de compte

ALLISON CLARKE

Chargée de compte

La vérité bien dite...

J’ai mal épelé le nom d’un client sur la lettre de présentation que j’ai envoyée à McCann quand j’ai présenté ma candidature. Depuis, je m’attends à ce quelqu’un repère mon erreur et annule ma lettre d’acceptation/me retire mon portable/me bloque l’accès à mes courriels/me demande de quitter. Ouf ! Je me sens soulagée de m’être enfin confiée. Comme c’est thérapeutique ! Un peu comme mon journal intime. On garde ça entre nous d’accord ?
JAMY FERREIRA, Coordonnatrice de la production

JAMY FERREIRA

Coordonnatrice de la production

JAMY FERREIRA

Coordonnatrice de la production

La vérité bien dite...

Mon fils de 5 ans est fou des voitures, alors je l’ai amené à son premier salon automobile. Il a adoré voir la variété de modèles et de marques, s’est enthousiasmé devant les gros moteurs, les couleurs et même les roues. Mais la voiture qui l’a le plus impressionné était un corbillard. « Papa, m’a-t-il dit, regarde tout cet espace de rangement. »
MIKE HARLEY, Développeur

MIKE HARLEY

Développeur

MIKE HARLEY

Développeur

La vérité bien dite...

Un jour, j’ai fait la recherche de mon nom sur google à la recherche de sosies. J'ai fini par découvrir une entreprise de sous-vêtements suédoise avec le même nom que moi. Je leur ai envoyé un courriel et ils m’ont fait parvenir une paire ! Qui a besoin que leur mère écrive leur nom dans leurs sous-vêtements?